Administration communale de Strassen Administration Communale
de Strassen
Historique

Historique

Histoire de la commune de Strassen

Strassen carte3

Les premières traces historiques de la localité de Strassen datent du temps des Romains. Une route romaine menait de Trèves en passant par Strassen et Mamer pour rejoindre Arlon. Des vestiges importants et bien conservés de cette route ont été trouvés en 1960 lors des travaux d’élargissement de la rue du « Kiem », ce qui signifie d’ailleurs route romaine en luxembourgeois. Le tracé de cette route se poursuit par la rue des Romains et le chemin rural qui mène à Mamer. Le nom de la commune de Strassen provient de transformations linguistiques succesives du mot latin “strata” qui signifie route militaire.

 

Le sceau de Johann de Strassen (1411) et un piété datant des années 1500 sont actuellement exposés au Musée National de l’Etat. Le sceau est la base pour le blason communal crée en 1976 et dont la description hiératique est “de gueules à cinq pals d’or”. Une belle copie « conforme » de la piété peut être vue à côté de l’entrée de l’église.

 

Au 17ème siècle une épidémie de peste, décima la population puisqu’un tiers des habitants de Strassen disparaîtront.

 

Grâce aux plans cadastraux du temps de Maria Theresia impératrice d’Autriche (1766), on sait que que la surface de Strassen était de 2.594,65 arpents carrés et que la population comptait 417 âmes. Les mesures en arpent carrés différaient beaucoup en Europe. Il est donc important de savoir qu’il s’agit d’un arpent carré autrichien qui a une superficie de 1600 toises carrées soit 6.078 m2! On en déduit que la superficie était de 15,77 km2!

 

En 1804 Strassen, ensemble avec les quelques maisons du Reckenthal, devenait une paroisse. En 1823 la commune de Strassen s’unit à Bertrange, mais par la loi du 6 août 1849, les deux communes furent de nouveau séparées le 1er janvier 1850. Ainsi Strassen formait une commune indépendante avec le Reckenthal. La nouvelle commune comptait alors 1300 habitants.

 

Vers la fin du 19ème siècle une série d’hivers très rudes et d’étés pluvieux engendraient de mauvaises récoltes. Beaucoup de Luxembourgeois émigrèrent en particulier vers les États Unis. De ce fait, le nombre d’habitants de Strassen diminuait.

 

En 1854 notre poète national Michel Rodange épousa la citoyenne de Strassen Magdalène Leysen et ils déménageaient vers « Fels » (Larochette) ou Michel exerça les fonctions d’instituteur.

 

Notons un fait divers : La première conduite d’eau a été posée en 1908.

 

Pendant tout un siècle, la population ne changea guère. En 1946 Strassen comptait 1.400 citoyens et 332 maisons. En 1960 il y en avait 1.900 habitants et 20 ans plus tard 4.200. Le 1er janvier 1997 Strassen comptait 5.805 habitants composés de 58 différentes nationalités et le taux étranger était de 47%.

Développement du village

Même si les problèmes de la circulation cités avant nuisent à nos citoyens, il faut noter que l’autorité communale ne peut rien faire contre le trafic aux heures de pointe ou contre le trafic circulant. Quand même est offerte à nos habitants une certaine qualité de vie; la plupart des habitants de Strassen habitent dans de nouveaux quartiers qui sont protégés par une zone verte et où le trafic est très réduit.

Le réaménagement du centre du village aux alentours de l’église et de la maison communale est une des préoccupations principales du collège échevinal. Par des transformations architecturales, notamment un embellissement et un apaisement, on essaye de recréer une vie commune plus harmonique.

Dans ce contexte, on peut citer qu’à la fin de l’année 1995 a été inauguré un monument à la mémoire des victimes décédées pendant la 2ième guerre mondiale.

 

Une nouvelle gestion du traitement des déchets est allée de pair avec la réduction des déchets notamment par la collaboration du recycling-center de la Ville de Luxembourg. La poubelle verte a été introduite en 1995 et les déchets problématiques sont régulièrement collectés par tournées séparées.

Armoiries de la Commune

Armoirie

Les armoiries de la commune ont été conçues en 1976 d’après d’anciens modèles. Sur une charte datant de 1411 scellée par Johann de Strassen, les armoiries de l’époque de la Commune sont représentées dans son sceau.

 

On a également trouvé les mêmes armoiries sur la tête triangulaire d’un groupe de crucifixion du 14ème siècle qui était auparavant dans l’ancien cimetière de Strassen. Vous pouvez actuellement les admirer au musée national. Les armoiries de la commune ont été approuvées le 7 décembre 1976 par le Premier ministre Gaston Thorn.

 

Sur les armoiries sont représentées cinq bandes dorées verticales (ailes) sur un fond rouge (langue rouge). La description officielle est: « De gueules à cinq pals d’or ».